Discover Jura wine: in-between adventure and food

I had only heard a little bit about Jura wines… As it is a very small region that represents only 0.2% of France’s total wine production, it is probably normal. However, it has not always been the case. Jura used to be around ten times its current size, but a series of setbacks decreased its presence from 1850. So, let’s discover Jura wine together!

So, what is actually Jura?

It is a French wine region that is located east of Burgundy, on the border with Switzerland. Its continental climate induce risks of spring frost. Hail has been more present in recent years, reducing yields (average yield for red wines was 23hl/ha in 2017, less than half of what is allowed!). Average rainfall is around 1,100mm per year. Most happens during the growing season, resulting in poor flowering and fruit set which again reduce yields and induce a high disease pressure in the vineyards.

Soils are composed of clay, marl and limestone, making the vineyard work quite difficult. Most vineyards are located on west-facing slopes of the Jura mountains between 250 and 400 meters above sea level. This, added to the good amount of sunshine hours and warming climate, brings extra warmth to the vines. Therefore it allows viticulture, even organic. Indeed organic farming and natural winemaking are an important feature of Jura wine scene. This explains its strong reputation for artisan wines.

Since the 2000s, its distinctive wines from local grape varieties have attracted the attention of sommeliers and wine enthusiasts again. Because that is another one of Jura’s strengthes. Its local grapes allow to make numerous styles of wines that are peculiar to this region. Currently 20% of its production is exported, with a rapid increase these last 15 years. 

Discover Jura wine: the grapes

discover Jura wine: rows of vines to show Jura local grape varieties
Rows of Jura local varieties in Fruitière Vinicole d’Arbois

Savagnin:

A white grape that makes 20% of plantings. It is susceptible to spring frosts and has a good disease resistance thanks to its thick skins. Savagnin has high acidity, medium body and aromas of lemon and apple. It is made in both conventional and oxidative styles.

Poulsard/Ploussard:

It is the most planted black grape variety with 15% of plantings. Poulsard is susceptible to spring frosts, coulure and all fungal diseases due to its thin skins. Wines have a pale ruby colour, high acidity, light body, low tannins and notes of redcurrant and cranberry.

Trousseau:

A vigorous black grape that needs warm sites to fully ripen. It has a good disease resistance thanks to its thick skins. However it is prone to botrytis bunch rot, coulure and poor flowering. It has notes of red cherry, also a pale ruby colour, but higher tannins and body and lower acidity levels.

Other grapes:

You can also find Chardonnay (most planted, 40% of the area, mostly for Crémant du Jura wines) and Pinot Noir (second most planted black grapes, mostly in red blends and Crémant du Jura, increasingly seen as single-varietal wines) in the area.

Discover Jura wine: the wine styles

Conventional white wine:

Mainly made from Savagnin and Chardonnay, fermented in stainless steel tanks or old barrels.

Oxidative white wine:

Made through the same process as Vin Jaune. But the barrels are usually withdrawn after two or three years under veil, resulting in lower levels of intensity and alcohol.

Red/rosé wine:

Most have a short skin maceration at low temperatures. Trousseau and Pinot Noir usually have longer maceration periods for more structure and longer ageing potential. Poulsard often goes through carbonic/semi-carbonic maceration, resulting in a fruity style. Barrel maturation is common and usually less than one year.

Vin Jaune:

Representing 5% of the total production, it is made from 100% Savagnin grapes that are aged in barrels after fermentation. Its specificity comes from the fact that barrels are not topped up, moved or racked for a minimum of 60 months. The head-space allows a thin layer of flor to develop on the surface of the wine. This gives it a golden colour, high aromatic intensity and aromas of bread dough, walnut, ginger and green apple. It is sold in the traditional 62cl clavelin bottle.

Vin de Paille:

It is made in tiny amounts from all varieties except Pinot Noir. It is made sweet by drying the grapes off the vines. Then it is aged in barrel for minimum 18 months and released only after three years. It must be minimum 14%abv. with between 70 and 120g/L of residual sugar.

Macvin:

It is fortified with a brandy from the region. Macvin must be matured for at least 14 months in barrels, and then aged for at least another 10 months before bottling. Wines exist in red, white and rosé and has notes of orange peel, quince, dried fruit, prune and raisin

Now you can only imagine how thrilled I was to be able to discover the region for a whole weekend in November 2019. After a 9-hour train journey (yes, I wanted to go!) and a night in the lovely city of Dole, my discovery could finally start!

If you want a deep dive into Jura and its treasures, keep reading below.

First stop, Fruitière Vinicole d’Arbois with Gabriel Dietrich.

History of the Fruitière

Created in 1906 on the impulse of 26 wine growers, it is one of the first cooperatives in France. The initial purpose was to resist competition from lower quality wines and to enhance high-quality production in the area. This effort contributed to the creation of the Arbois AOC in 1936.

In 1969, a more modern wine cellar was created in Château Béthanie in the heart of the town of Arbois (for example, before 2006 rotofermenters were used bringing a high extraction power; since then, Ganimede are used for a gentler extraction thanks to fermentation gas breaking up the cap bringing a silkier texture). Since then, the orientation has been towards a viticulture respectful of the environment through a sustainable farming. They even currently experiment with wines without added sulfites.

Today, the cooperative counts around 100 members and 270ha under vines. Over 1 million bottles are produced each year divided into 30ish wines.

Quick tasting notes (I know that’s what you want 😉:

Crémant Millésimé 2016: 30,000 bottles produced, 80% Chardonnay-20% Pinot Noir, Brut (8g/L), citrus fruit, chalky, brioche, almond, balanced, slightly vinous

Crémant Béthanie non millésimé: 4cl of Vin Jaune added at dosage, citrus fruit, acacia, honey, hay, toasted almond, walnut, cheese, butter, brioche, good acidity balance

Love Poulsard Arbois AOC 2018: no added SO2, red fruit, earthy, mousse, forest, mushroom, truffle, meaty, light body, low tannins, medium alcohol, medium(+) acidity, paired with Comté

Arbois Béthanie 2015: 60% Chardonnay (acidity), 40% Savagnin (body), citrus fruit, apple, walnut, mineral, coconut, curry, white plum, medium(+) acidity, medium body

Arbois Savagnin 2015: 100% Savagnin, lemon zest, orange peel, coconut, bruised apple, walnut, medium(+) body and acidity, done as Vin Jaune but shorter maturation

Vin de Paille 2015: blend of Savagnin, Poulsard and Chardonnay, cooked apple, pineapple, dried fruit, raisin, sultana, fig, walnut, medium(+) acidity, medium-sweet, full body 

After this in-depth visit, time for a delicious lunch in Le Bistronome with Domaine Fumey Chatelain.

Le Bistronome is run since March 2019 by a couple of young cooks, Lisa and Jérôme. They learnt from a 2-Michelin-star famous chef. They worked on a special menu to pair each meal with Domaine Fumey Chatelain wines.

I think it’s better to just have a look at it: 

Quick tasting notes:

Chardonnay “Le Zouave” 2015: rich, smooth, citrus fruit, white flowers, honey

Trousseau “Bastard” 2017: aromatic, ripe cherry, cinnamon, slightly bitter, velvety, long, balanced (called this way because it comes from 2 different plots and could not be named after one or another, also Trousseau is called Bastardo in Portugal)

Pinot Noir “Remonte en Ligne” 2017: concentrated, structured, medium tannins, ripe red fruit, black fruit, earthy, meaty

Vin Jaune 2011: dry, aromatic, complex, very long, walnut, hazelnut, cinnamon, curry

Savagnin Pièce Rose 2016: similar to a Gewurztraminer but more elegant and balanced, white peach, rose petals, litchi, medium alcohol, medium(-) acidity, long finish  

Now time to move and discover speleoenology* with Benjamin Vincent from Nature Trip Jura, Domaine des Avanchés et Philippe Chatillon.

* speleoenology: aka tasting wine in a cave!

I had so much fun going under ground, meeting with bats and tasting wines in this strange atmosphere!

Domaine des Avanchés is the vineyard of the agricultural high-school of the region.

Quick tasting notes:

Pet’Nat’ avec un grain d’Savagnin: blend of Chardonnay and Savagnin, pear, apple, acacia, grape

Philippe Chatillon is certified organic. He goes beyond that by farming his vines with absolutely no herbicide or chemical products and in a spirit of biodynamie. He works in “bio-harmony” meaning that he uses sound vibrations to balance his wines in the cellar with a crystal harp and singing bowls. The wines are unfiltered, unfined and bottled by gravity.

Quick tasting notes:

Arbois Les Nouvelles: cooked apple, almond, medium acidity, herbaceous, mineral, super clear and pure

Amphore: we tasted this wine completely blind, I mean in full darkness and silence… It was an incredible experience, totally found that it was an orange wine but I cannot recall any notes!

This first day ended on a gourmet note with a fancy dinner in Le 49 Maison d’Hôtes.

Julie and Olivier, both passionate about art and architecture, welcomed me in their gorgeous 300-year-old house. They have renovated and refurbished it with a delicate, fun and joyful atmosphere. Julie prepared a fully homemade dinner and Olivier paired it with iconic wines of the region.

Here is the menu in pictures: 

I had a short but amazing sleep in my lovely and cute bedroom…Time for a pleasant breakast with fresh products and homemade cuisine.

Back on the road to meet with Eric and Bérengère Thill.

Native from Alsace, Eric creates his wines in accordance and only makes single-varietal wines since 2009. His vineyard is composed of 6ha that are divided into 3 parcels.

Quick tasting notes:

Chardonnay Sur Montboucon 2016: 1 ½ year on lees, delicate, ethereal, ripe stone fruit, exotic fruit, chalky, velvety, medium(+) body

Chardonnay Les Grandes Vignes 2016: poached pear, candied citrus fruit, acacia, honeyed, apricot candy, medium(+) acidity, light body, fine

Savagnin Cuvée Romane 2018: 10 months on lees, stone fruit, litchi, mango, cooked pear, white pepper, rose, medium acidity, high alcohol, medium(+) body

Crémant du Jura Cuvée Adrian 2016: zero dosage, no added sulfites, Sur Montboucon + Les Grandes Vignes parcels, citrus fruit, apple, pear, acacia, white flowers, chalk, light toast, high acidity, medium alcohol, medium(-) body, disgorged on demand

Poulsard Les Grandes Vignes 2018: 3 successive tries, no punching down, no pumping over, ripe red fruit, meaty, peppery, herbs, medium acidity, medium(-) tannins, medium alcohol, medium body, could age for 15 years

Pinot Noir Les Longes Combes 2018: fresh red fruit (cherry, raspberry), mushroom, earthy, medium(+) acidity, medium tannins/alcohol/body

Chardonnay Sur Montboucon bis 2016: aged for 1 year + 2 years under veil, cooked apple & pear, cheese, cedar, vanilla, fresh walnut & almond, medium (+) acidity & body

Chardonnay Sur Montboucon Pré Fleur 2015: only oxidative ageing, bruised apple, orange peel, walnut, grilled almond, coffee beans, coconut, earthy, elderflower, medium acidity & alcohol, medium (+) body

Vin Jaune Les Grandes Vignes 2012: became organic after 2012, no added sulfites, cooked apple, sultana, fig, toasted bread, walnut, grilled almond, medium(+) acidity, high alcohol, full body

Vin de Paille Vinum Paleas 2015: 100% Chardonnay, 17%abv, 34g/L residual sugar, dried apricot, cooked plum, prune, fig, sun-dried tomatoes, honey, hazelnut, grilled almond, high acidity & alcohol, full body

Les Grandes Vignes 2018 from the tank: really fresh, ethereal, fresh green & stone fruit, exotic fruit, apricot candy note, medium (+) acidity, light body

Pinot Noir 2019 from the tank: fresh red fruit, herbs, pepper, light body

After this epic wine tasting, Eric and his wife invited me at their table. They prepared a simple and delicious lunch: charcuterie and Mont d’Or!

Another must-live experience was Bulle à Parfums with Tiphaine Fougère.

Tiphaine has been a nose for major perfumers for over 13 years. She created this experience back in 2011 and offers several workshops: discover your olfactory profile, visit her perfumed garden, Parfums & Chocolats… I took the “Parfums & Vins” experience and time flew. Tiphaine tought me about each olfactory family that you can find in perfume, to then link it to the aromas that you can actually find in Jura wines. Tasting as a proof! Next time I come, I will definitely create my own perfume based on my olfactory profile with this amazing woman!

Discover Jura wine: go further…

Do you want to learn more about Jura? Head over to https://www.jura-vins.com/, you will find amazing resources. And if you ever want to visit Jura, do not miss the large annual fair “La Percée du Vin Jaune” that takes place every February. 

Now, I want to hear from you. Have you ever visited Jura? Tasted its amazing wine? What are your thoughts about it? Drop a comment below! 😉

Talk to you soon, cheers

Alexia Hupin 

P.S.: did you like this article to discover Jura wine? This one about Armand Heitz in Burgundy might interest you too 😉 Click here to read it!


Je n’avais que peu entendu parler des vins du Jura. Etant donné que cette petite région représente seulement 0,2% de la production totale de la France, j’imagine que c’est normal. Cependant, ça n’a pas toujours été le cas. Le Jura faisait autrefois dix fois sa taille actuelle, mais une série de revers a entraîné sa décroissance depuis 1850.

Mais qu’est-ce donc que le Jura ?

C’est une région viticole française qui est localisée à l’est de la Bourgogne, à la frontière de la Suisse. Son climat continental induit un risque de gelées printanières. La grêle a été de plus en plus présente ces dernières années, réduisant les rendements au passage (le rendement moyen pour les vins rouges en 2017 était de 23hl/ha, moins de la moitié du minimum autorisé !). Les précipitations annuelles sont d’environ 1 100mm. Elles interviennent majoritairement pendant la phase végétative. Ceci cause de mauvaises floraison et nouaison et réduit encore une fois les rendements tout en introduisant un haut risque de maladies cryptogamiques sur les vignes.

Les sols sont composés d’argile, de marne et de calcaire, rendant les vignobles assez difficiles à travailler. Les vignobles sont situés sur des coteaux exposés à l’ouest sur les montagnes du Jura entre 250 et 400 mètres d’altitude. Ceci, ajouté aux nombreuses heures d’ensoleillement et au réchauffement climatique, amène plus de chaleur aux vignes et permet la viticulture, et même biologique. En effet, la viticulture biologique et la vinification “nature” sont des caractéristiques importantes dans les vins du Jura. D’où sa forte réputation pour les vins artisanaux.

Depuis les années 2000, ses vins typiques issus de cépages locaux attirent à nouveau l’attention des sommeliers et des amateurs. C’est en effet une autre des forces du Jura. Ses cépages locaux permettent de créer de nombreux styles de vins qui sont propres à la région. Celle-ci exporte actuellement 20% de sa production mais ce chiffre a vu une rapide croissance ces 15 dernières années.

Découvrir le vin du Jura : les cépages

découvrir le vin du Jura : rangées de vignes montrant les cépages locaux du Jura
Vignes de cépages locaux du Jura à la Fruitière Vinicole d’Arbois

Savagnin :

Un cépage blanc qui représente 20% du vignoble. Le Savagnin est sujet aux gelées printanières et a une bonne résistance aux malades grâce à sa peau épaisse. Il a une acidité élevée, un corps moyen et des arômes de citron et de pomme. Le vin peut être fait dans le style conventionnel et le style oxydatif.

Poulsard/Ploussard:

C’est le cépage rouge le plus planté avec 15% du vignoble. Il est sujet aux gelées printanières, à la coulure et à toutes les maladies cryptogamiques à cause de sa peau fine. Il a une couleur rubis pâle, une acidité élevée, un corps léger, des tanins faibles et des arômes de groseille et d’airelle.

Trousseau:

Un cépage rouge vigoureux qui a besoin de sites chauds pour mûrir complètement. Il a une bonne résistance aux malades grâce à sa peau épaisse. Cependant, il est tout de même sujet au botrytis, à la coulure et une mauvaise floraison. Il a des arômes de cerise rouge, également une couleur rubis pâle mais des tanins plus élevés, et un niveau plus bas de corps et d’acidité.

On peut aussi trouver du Chardonnay (cépage le plus planté avec 40% du vignoble, majoritairement pour le Crémant du Jura) et du Pinot Noir (2ème cépage rouge le plus planté, majoritairement dans les assemblages de vins rouges et le Crémant du Jura, de plus en plus en monocépage).

Découvrir le vin du Jura : les styles de vins

Vins blancs conventionnels :

Majoritairement faits à partir de Savagnin et de Chardonnay, fermentés en cuves inox ou bois usagé.

Vins blancs oxydatifs :

Faits à partir du même processus que le Vin Jaune. Les fûts sont normalement vidés après deux ou trois ans sous voile, diminuant l’intensité aromatique et le niveau d’alcool.

Vins rouges/rosés :

La plupart ont une courte période de macération à basse température. Le Trousseau et le Pinot Noir ont normalement des macérations plus longues pour plus de structure et un meilleur potentiel de garde. Le Poulsard est souvent fait avec une macération carbonique/semi-carbonique dans un style plus fruité. La maturation en fût est répandue et généralement pour moins d’un an.

Vin Jaune :

Représentant 5% de la production totale, est fait à partir de 100% Savagnin et élevé en fûts après la fermentation. Sa spécificité vient du fait que les fûts ne sont ni remplis, bougés ni remués pendant une durée minimum de 60 mois. L’espace permet à une fine couche de flor de se développer à la surface du vin. Ceci lui donne une couleur dorée, une intensité aromatique prononcée et des notes de pâte à pain, noix, gingembre et pomme verte. Il est vendu dans le Clavelin, une bouteille traditionnelle de 62cl.

Vin de Paille :

Il est fait en très petites quantités à partir de tous les cépages, sauf le Pinot Noir. Le vin est rendu doux en séchant les raisins après les vendanges, ce qui concentre les sucres. Il est élevé en fûts pour un minimum de 18 mois et mis sur le marché après trois ans. Il doit faire minimum 14%vol. et avoir entre 70 et 120g/L de sucres résiduels.

Macvin :

C’est un vin fortifié avec de l’eau-de-vie de la région. Il doit être élevé pendant au moins 14 mois en fûts, puis il est à nouveau élevé pendant 10 mois supplémentaires avant sa mise en bouteille. Il existe en rouge, blanc et rosé et développe des arômes d’écorces d’orange, de coing, de fruits séchés, de pruneau et de raisins secs.

Maintenant vous pouvez imaginer à quel point j’étais aux anges d’avoir l’occasion de visiter la région pour un week-end tout entier en novembre 2019. Après 9 heures de train (oui, je voulais y aller !) et une nuit dans la jolie ville de Dole, ma découverte a enfin pu commencer !

Pour une plongée dans le Jura et ses trésors, continuez à lire ci-dessous.

Premier arrêt, la Fruitière Vinicole d’Arbois avec Gabriel Dietrich.

Histoire de La Fruitière

Créée en 1906 sur l’impulsion de 26 vignerons, c’est une des premières coopératives de France. Le but initial était de résister à la compétition des vins de basse qualité et de mettre en lumière la production de haute qualité dans la région. Cet effort a d’ailleurs contribué à la création de l’AOC Arbois en 1936.

En 1969, la Fruitière achète le Château Béthanie dans le coeur de la ville d’Arbois et y crée un chai plus moderne (par exemple, avant 2006 on utilisait des cuves de fermentation rotatives avec un fort pouvoir d’extraction; depuis, le Ganimède est utilisé pour une extraction naturelle grâce au gaz de la fermentation qui casse le chapeau et amène une texture plus soyeuse). Depuis, le travail est orienté vers une viticulture respectueuse de l’environnement à travers une culture raisonnée. Il y a même actuellement des expérimentations sur des cuvées sans soufre ajouté.

Aujourd’hui, la cave coopérative compte une centaine de membres et 270ha de vignes. Plus d’un million de bouteilles sont produites chaque année autour d’une trentaine de cuvées.

Notes de dégustation (je sais que c’est ça qui t’intéresse 😉 :

Crémant Millésimé 2016: 30 000 bottles produites par an, 80% Chardonnay-20% Pinot Noir, Brut (8g/L), agrumes, craie, brioche, amande, équilibré, légèrement vineux

Crémant Béthanie non millésimé: 4cl de Vin Jaune ajoutés au dosage, agrumes, acacia, miel, foin, amande grillée, noix, fromage, beurre, brioche, bon équilibre de l’acidité

Love Poulsard Arbois AOC 2018: aucun soufre ajouté, fruits rouges, terre, mousse, forêt, champignon, truffe, viande, corps léger, tanins faibles, alcool moyen, acidité moyenne(+), servi avec un Comté

Arbois Béthanie 2015: 60% Chardonnay (pour l’acidité), 40% Savagnin (pour le corps), agrumes, pomme, noix, minéral, noix de coco, curry, prune jaune, acidité moyenne (+), corps moyen

Arbois Savagnin 2015: 100% Savagnin, zeste de citron, écorce d’orange, noix de coco, pomme blette, noix, corps et acidité moyens(+), fait comme le Vin Jaune mais avec un élevage moins long

Vin de Paille 2015: assemblage de Savagnin, Poulsard et Chardonnay, pomme cuite, ananas, fruits séchés, raisin sec, figue, noix, acidité moyenne(+), doux, charpenté

Après cette visite détaillée, c’est le moment de reprendre des forces pour un délicieux déjeuner au restaurant Le Bistronome avec le Domaine Fumey-Chatelain.

Le Bistronome est, depuis mars 2019, dirigé par Lisa et Jérôme. Le couple a fait ses armes auprès d’un grand chef 2 étoiles Michelin. Ils ont travaillé sur un menu spécial accordé avec les vins du Domaine Fumey-Chatelain.

C’est mieux d’y jeter un oeil directement :

Notes de dégustation :

Chardonnay “Le Zouave” 2015: riche, doux, agrumes, fleurs blanches, miel

Trousseau “Bastard” 2017: aromatique, cerise mûre, cannelle, légère amertume, velouté, long en bouche, équilibré (son nom vient du fait qu’il provient de deux parcelles différentes et qu’il ne pouvait être nommé soit par l’un soit par l’autre, de plus le nom portugais du Trousseau est “bastardo”)

Pinot Noir “Remonte en Ligne” 2017: concentré, structuré, tanins moyens, fruits rouges mûrs, fruits noirs, terre, viande

Vin Jaune 2011: sec, aromatique, complexe, très long en bouche, noix, noisette, cannelle, curry

Savagnin Pièce Rose 2016: similaire à un Gewürztraminer mais plus élégant et équilibré, pêche blanche, pétales de rose, litchi, alcool moyen, acidité moyenne(-), long en bouche 

Après un déjeuner aussi copieux est venu le moment de bouger et de découvrir la spéléoenologie* avec Benjamin Vincent de Nature Trip Jura, le Domaine des Avanchés et Philippe Chatillon.

* spéléoenologie : autrement dit, déguster du vin dans une grotte sous terre !

Je me suis tellement amusée à aller sous terre, rencontrer les chauve-souris et déguster des vins dans cette atmosphère si étrange !

Le Domaine des Avanchés est le vignoble du lycée agricole de la région.

Notes de dégustation :

Pet’Nat’ avec un grain d’Savagnin : assemblage de Chardonnay et Savagnin, poire, pomme, acacia, raisin

Le Domaine Philippe Chatillon est certifié biologique. Il dépasse même cette certification en cultivant ses vignes sans aucun herbicide ni produits chimiques dans l’esprit de la biodynamie. Il travaille en “bio-harmonie”, ce qui signifie qu’il utilise les vibrations des sons pour équilibrer ses vins au chai avec une harpe en cristal et des bols chantants. Les vins sont non filtrés, non collés et mis en bouteille par gravité.

Notes de dégustation :

Arbois Les Nouvelles : pomme cuite, amande, acidité moyenne, herbacé, minéral, très clair et pur

Amphore : j’ai dégusté ce vin complètement à l’aveugle, dans une obscurité et un silence absolus… C’était une expérience incroyable, j’ai tout de suite trouvé que c’était un vin orange de par ses caractéristiques mais je ne me souviens d’aucune note !

Ce premier jour s’est terminé sur un dîner gourmand à la maison d’hôtes Le 49.

Julie et Olivier, tous deux passionnés d’art et d’architecture, m’ont accueillie dans leur magnifique bâtisse vieille de 300 ans. Ils l’ont rénovée et réaménagée dans une atmosphère joyeuse, fun et délicate. Julie avait préparé un superbe dîner entièrement fait maison. Olivier a accordé les plats avec des cuvées iconiques de la région.

Je pense que les photos parleront d’elles-mêmes : 

Mon sommeil fut court mais délicieux dans ma très jolie chambre cocooning… Le petit-déjeuner fut encore meilleur avec des produits frais et des plats faits maison encore une fois.

Retour sur la route pour rencontrer Eric et Bérengère Thill.

On peut deviner les origines alsaciennes d’Eric grâce à ses cuvées qui sont toutes en monocépage depuis qu’il a repris cette exploitation en 2009. Son vignoble fait 6ha, ceux-ci sont divisés en trois parcelles.

Notes de dégustation :

Chardonnay Sur Montboucon 2016 : 1 an et demi sur lies, délicat, aérien, fruits à noyaux mûrs, fruits exotiques, crayeux, velouté, corps moyen(+)

Chardonnay Les Grandes Vignes 2016 : poire pochée, agrumes confits, acacia, miellé, bonbon à l’abricot, acidité moyenne(+), corps léger, très fin

Savagnin Cuvée Romane 2018 : 10 mois sur lies, fruits à noyaux, litchi, mangue, poire cuite, poivre blanc, rose, acidité moyenne, alcool élevé, corps moyen(+)

Crémant du Jura Cuvée Adrian 2016 : zéro dosage, sans sulfite ajouté, parcelles de Sur Montboucon + Les Grandes Vignes, agrumes, pomme, poire, acacia, fleurs blanches, craie, légèrement toasté, acidité élevée, alcool moyen, corps moyen(-), dégorgé à la demande

Poulsard Les Grandes Vignes 2018 : 3 vendanges successives, aucun pigeage/remontage, fruits rouges mûrs, viande, poivre, herbes, acidité moyenne, tanins moyens(-), alcool moyen, potentiel de garde de 15 ans

Pinot Noir Les Longes Combes 2018 : fruits rouges frais (cerise, framboise), champignon, terreux, acidité moyenne(+), tanins/alcool/corps moyens

Chardonnay Sur Montboucon bis 2016 : élevé 1 an + 2 ans sous voile, poire et pomme cuites, fromage, cèdre, vanille, amande et noix fraîches, acidité et corps moyens(+)

Chardonnay Sur Montboucon Pré Fleur 2015 : élevage oxydatif, pomme blette, écorce d’orange, noix, amande grillée, grains de café, noix de coco, terre, fleur de sureau, acidité et alcool moyens, corps moyen(+)

Vin Jaune Les Grandes Vignes 2012 : bio depuis 2012, sans sulfite ajouté, pomme cuite, raisin sec, figue, pain toasté, noix, amande grillée, acidité moyenne(+), alcool élevé, charpenté

Vin de Paille Vinum Paleas 2015 : 100% Chardonnay, 17%vol., 34g/L sucre résiduel, abricot sec, prune cuite, pruneau, figue, tomates séchées, miel, noisette, amande grillée, acidité et alcool élevés, charpenté

Les Grandes Vignes 2018 brut de cuve : très frais, aérien, fruits verts et à noyaux frais, fruits exotiques, bonbon à l’abricot, acidité moyenne(+), corps léger

Pinot Noir 2019 brut de cuve : fruits rouges frais, herbes, poivre, corps léger

Après cette dégustation épique, Eric et sa femme m’ont invitée à leur table. Ils avaient préparé le repas parfait : charcuterie et Mont d’Or… Simple et délicieux !

Une autre expérience à vivre absolument a été Bulle à Parfums avec Tiphaine Fougère.

Tiphaine est une ancienne nez qui a travaillé avec d’importants parfumeurs pendant 13 ans. Elle a créé cette expérience en 2011 et offre différents ateliers : découvrir son profil olfactif, visiter son jardin parfumé, Parfums & Chocolats… J’ai participé à son atelier Parfums & Vins et le temps a filé à toute vitesse. Tiphaine m’a appris énormément de choses sur toutes les familles olfactives que l’on peut trouver dans les parfums, pour ensuite les relier aux arômes que l’on peut retrouver dans les vins du Jura. Dégustation à l’appui évidemment ! La prochaine fois que je passe dans le coin, j’opterai pour la création de mon propre parfum basé sur mon profil olfactif avec cette femme impressionnante de savoir et de passion !

Découvrir le vin du Jura : aller plus loin…

Tu souhaites en découvrir plus sur le Jura et ses vins ? Direction le site https://www.jura-vins.com/ ! Si tu souhaites visiter cette superbe région, ne manque pas l’évènement annuel “La Percée du Vin Jaune” qui a lieu tous les mois de février. 

Maintenant, partage ton expérience. As-tu déjà visité le Jura ? Goûté ces délicieux vins ? Quel est ton avis sur la région ? Laisse un commentaire en bas de page 😉

A bientôt pour d’autres découvertes, santé !

Alexia Hupin 

P.S. : tu as aimé cet article pour découvrir le vin du Jura ? Celui que j’ai écrit sur Armand Heitz en Bourgogne pourrait t’intéresser 😉 Clique ici pour le lire !

Please share with someone who might be interested in this article! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Commentaire:

    1. Alexia Hupin

      Merci Cécile ! En effet ce ne sont que des bons souvenirs 🙂 J’espère y retourner très bientôt pour de nouvelles découvertes !

    1. Alexia Hupin

      Je suis totalement d’accord avec toi Mythily ! J’ai envie d’en découvrir plus et d’y retourner 🙂 Merci pour ton retour !

Let me know what you think...

Get the free ebook "My top habits on how to improve your wine tasting skills" right to your inbox! ☑️

Now available in English and in French! 🇺🇸+🇫🇷

%d blogueurs aiment cette page :